J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir suivi par 1982

 
Titre original
  J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir


© Le Livre de Poche
  Titre J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir suivi par Il n'est pas si facile de vivre
Editeur Librairie Générale Française
Collection Le Livre de Poche
Lieu d'édition Paris, France
Année de l'édition 1982
Année du copyright 1955 et 1957 (Fayard)
Langue Français
Genre Autobiographie
Remarque Grand Prix Vérité 1954
 
 
Publisher's presentation  

Dans le conflit mondial qui ravage le continent européen de 1939 à 1945, la Hongrie est restée longtemps hors des atteintes de la guerre. Et puis, à son tour, elle est en feu. Les Allemands, qui y sont entrés en maîtres, se sont retranchés dans Budapest et entendent défendre la ville, qu'assiègent les Russes.

C'est ce siège de deux mois, vécu dans la cave de leur immeuble, pris, au bord du Danube, sous les feux croisés des belligérants, que raconte Christine Arnothy. Ils sont là une douzaine à attendre l'avancée russe avec l'espoir qu'elle marquera la fin de l'oppression et de l'horreur.

Mais bientôt, les parents de Christine décident de quitter le pays. Ils aboutissent dans un camp de réfugiés en Autriche, d'où Christine veut s'arracher à tout prix. Cette existence recommencée est le thème de Il n'est pas si facile de vivre qui fait suite à J'ai quinze ans et je ne veux pas mourir. Et sa sobriété même rend le témoignage d'autant plus poignant sur ce qui fut le sort de tant de gens, de trop de gens, pendant et après la seconde guerre mondiale.

© Le Livre de Poche et Christine Arnothy
© Christine Arnothy

 

Imprimer